L’imprimante 3D professionnelle devient aujourd’hui incontournable dans divers secteurs d’activités. L’appareil trouve son utilité dans la matérialisation des prototypes à partir d’un dessin 3D. Cela se fait par la superposition de plusieurs de matières en suivant des coordonnées XYZ fournies par un fichier 3D. L’achat d’une imprimante 3D professionnelle peut s’avérer difficile. C’est pour cela que nous proposons ce guide d’achat.

Comment fonctionne une imprimante 3D professionnelle ?

On entend d’abord par imprimante 3D professionnelle  un appareil servant à la matérialisation d’un objet en 3D. Pour y procéder, il faut disposer d’un fichier 3D. Celui-ci peut être conçu à partir d’un logiciel CAO ou à partir de la numérisation d’un prototype déjà matérialisé. Le fichier 3D en question est la version digitale de votre projet. Pour l’imprimer, l’appareil peut adopter diverses technologies, selon son modèle. Mais en principe, la matérialisation se fait à peu près de la même manière : par la superposition des couches de matières en suivant les coordonnées XYZ du fichier 3D (largeur, profondeur et hauteur). Dans la majorité des cas, la différence entre les appareils se situe au niveau de la manière dont les couches sont déposées et traitées. Le matériau utilisé peut également être différent d’une technologie à une autre. Pour pouvoir réaliser une impression 3D, il faut disposer d’un certain nombre d’éléments, comme :
  • une imprimante 3D ;
  • un ordinateur ;
  • un fichier 3D, sous un format STL ou OBJ ;
  • un logiciel de slicing, servant à trancher le fichier et à émettre les ordres à l’imprimante ;
  • Des consommables, pouvant être une poudre ou un filament.

Quelles sont les différentes techniques d’impression 3D ?

Selon son modèle, l’imprimante 3D professionnelle peut adopter diverses techniques d’impression :
  • L’impression 3D par dépôt de matière, consistant à utiliser un filament de matière thermoplastique et à le déposer couche par couche. La superposition de ces couches permet l’obtention de la forme souhaitée. Ce type d’imprimante 3D est doté d’une tête qui se déplace en suivant les coordonnées XYZ fournies par le fichier 3D ;
  • L’impression 3D par la solidification par lumière, consistant à utiliser un rayon laser ultraviolet pour solidifier un liquide photosensible. Ce laser se charge de solidifier les couches au fur et à mesure que celles-ci sont posées, ce qui permet au final d’obtenir l’objet imprimé ;
  • L’impression 3D par l’agglomération de poudre par collage, un procédé consistant à appliquer une fine couche de poudre de composite sur une plateforme. Le rôle de la tête d’impression est de fixer des poudres par le biais de fines gouttes de glu colorées. La plateforme descend au fur et à mesure que de nouvelles couches de poudres sont réalisées, ce qui permet au final de constituer l’objet.
 

Quels avantages d’utiliser une imprimante 3D professionnelle ?

L’utilisation d’une imprimante 3D professionnelle présente autant d’avantages :
  • La rapidité, dans la mesure où elle est plus rapide dans la matérialisation ou la reproduction d’un objet, et ce, comparé aux méthodes traditionnelles. Elle est à même de réaliser en très peu de temps des modèles simples ou très complexes ;
  • Plus économique : avec une imprimante 3D professionnelle, le cout de matérialisation d’un prototype est plus abordable. Le cout de la main d’œuvre nécessaire à sa réalisation est réduit considérablement ;
  • La personnalisation : la nouvelle technologie offre diverses possibilités en termes de création. Cela commence dès la conception du fichier 3D.

Comment choisir une imprimante 3D professionnelle ?

Pour bien choisir une imprimante 3D professionnelle, un certain nombre de critères sont à prendre en compte :
  • La technologie d’impression, pouvant être par dépôt matière ou FDM, par solidification par lumière ou SLA, par l’agglomération de poudre par collage ou 3DP ;
  • La vitesse d’impression, exprimée en mm/seconde. La vitesse d’impression est en fonction de la qualité d’impression. Plus celle-ci est lente, plus vous obtiendrez une impression d’une grande précision ;
  • Le volume d’impression, pouvant aller jusqu’à 25 cm x 25cm x 25cm, voire plus ;
  • La matière pouvant être utilisée, qui dépend essentiellement du type de l’imprimante. Celle-ci peut être des filaments de pierre, de bois, de carbone, ou encore de nylon, etc. ;
  • Le logiciel : l’imprimante peut ou non être livrée avec un logiciel de modélisation graphique 3D.

Quel est le prix d’une imprimante 3D professionnelle ?

Sachez que le prix d’une imprimante 3D professionnelle peut aller de 4 000 € à 15 000 €. Ce prix est en fonction des caractéristiques de l’appareil et des fonctionnalités qu’il offre.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *